OM Chroniques

L'OM au passé et au présent

l’OM reçoit Saint-Étienne.

A Marseille, les verts, on connait.
On se souvient que les Marseillais affrontèrent pour la première fois Saint-Etienne le 6 Novembre 1938 chez eux et s’inclinèrent 1 à 0. Mais au Vélodrome, au retour, ils s’imposèrent par 3 à 1 le 2 Avril 1939.
Après la guerre, l’OM fut champion de France en 1948 mais dans les années 50, ce furent les Foréziens qui jouèrent le haut du tableau.
En 1951, il se produisit deux évènements considérables par l’ampleur du résultat au Vélodrome dans les deux rencontres opposant les deux équipes.
Au titre de la saison 1950/1951, l’OM atomisa les verts par 7 à 0 le 4 mars 51 avec des buts de Cuissard (4′ c.s.c.), Wagner (26′, 30′ et 36′), Andersson (62′) et Ekner (64′ et 80′).
C’était la première saison de Gunnar qui s’en donna à cœur joie par la suite.
Six mois après, ce fut la plus grosse défaite de l’histoire de l’OM à domicile qui s’inclina 10 à 3.
Le 16 Septembre 1951, Gunnar avait inscrit 3 buts et l’OM menait 3 à 2 à la mi-temps.
Mais la blessure du gardien Liberati provoqua la déroute phocéenne sur un 10 à 3 qui fait tâche dans le passé olympien.
Aujourd’hui, on peut remplacer les joueurs et ce type de score ne risque plus d’arriver.
Saint-Etienne remporta son premier titre en 1957 sous la houlette de Jean Snella qui avait joué lors de la rencontre d’avant-guerre.
Cette équipe de 1957 était constitués de Baby’s green qui avaient pour la plupart remporté le titre de champion de France CFA l’année d’avant.
Les frères Tylinski, Ferrier, Rachid Mekloufi, Oleksiak, Peyroche, N’jo Léa.
L’OM y laissa des plumes et s’inclina 6 à 3 lors de la deuxième journée, mais au retour, Andersson fit des siennes une nouvelle fois et inscrivit 4 buts pour un succès de prestige 4 à 3.

omasse
Pour les Stéphanois, 9 autres titres de Champion allaient suivre, le dernier obtenu en 1981 avec un certain Michel Platini
Recordman des titres de Champion, l’ASSE attend depuis 30 ans de retrouver le sommet de la hiérarchie.
La rivalité entre l’OM et Saint-Étienne fut exacerbée dans les années 70 avec l’affrontement de personnalités aussi forte que les présidents Rocher et Marcel Leclerc.
Les affaires Carnus, Bosquier, Keita, Bereta défrayèrent la chronique.
Aujourd’hui, les verts se battent « en vert » et contre tout pour retrouver leur passé.
Un ancien olympien formé à l’OM, Christophe Galtier, y fait un excellent travail comme entraîneur.

En espérant quand même lui rendre la vie difficile mercredi dans cette rencontre des deux clubs, peut-être les plus prestigieux de l’histoire du football français.

Comments are closed.