OM Chroniques

L'OM au passé et au présent

Lyon – OM, toute une histoire, celle des deux Olympiques…

Retour deux décennies en arrière, Aulas/Tapie avaient vu grand tous les deux, mais Nanard avec sa Champion’s League 1993 a réussi ce que son homologue a toujours rêvé de réaliser, en vain…, malgré la domination lyonnaise du début du siècle en Ligue 1.

En revenant au jeu, s’il n’a pas la même publicité que le clasico OM PSG créé de toute pièce par Canal Plus pour faire monter la mayonnaise de l’audimat, les oppositions entre les deux clubs ont souvent offert un spectacle de qualité.

L’OL a succédé à l’OM des années 89/93 au palmarès du Championnat à partir du 21eme siècle. Mais les 7 titres de Champions consécutifs ne lui ont pas permis d’atteindre la consécration européenne malgré tout.

Cependant, et depuis l’ arrivée des gones en Première Division dans les années 50, les deux Olympiques ont souvent été confrontés dans des matches décisifs qui décidèrent de leur avenir immédiat.

Soixante ans plus tard, ils sont toujours là, et depuis l’an 2000, les Marseillais étaient toujours un peu à la traine de leurs homologues Lyonnais jusqu’au titre de 2010.

Entre Marseillais et Lyonnais, il n y eut jamais la même rivalité qu’avec la capitale Parisienne. César avait beau dire à Monsieur Brun : « Ah, vous êtes bien Lyonnais… », il y avait toujours de l’affection pour ce contrôleur des douanes qui parlait pointu et qui faillit se noyer en achetant le « pitalugue », mais ça c’est une autre histoire….

52lyonom2

Le premier match de l’OM à Lyon eut lieu durant la saison 1951/1952, lors de la première montée du club Lyonnais. Au match retour au Vélodrome, l’OM s’imposa 3 à 1 et condamna Lyon qui redescendit en Division 2 tandis que les phocéens se sortirent d’affaire dans les barrages contre Valenciennes.

L’OL remonta en 1954 et s’il devint un bon club de première division, on sait qu’il lui fallut attendre 2002 pour gagner le premier titre.

76omlyonaction

Finale 1976

S’ils ne se retrouvèrent plus tellement dans la même catégorie en championnat dans les années 60 et 70 ( en Coupe de France l’OM s’imposa en finale contre Lyon en 1976), on se rappelle que l’OM gagna à Gerland un match décisif pour la montée en 1984. C’est Paco Rubio qui inscrivit le but vainqueur, offrant le titre de D2 aux minots qui avaient sauvé le club.

Avant que Bernard Tapie n’arrive peu après. Ce dernier fut à l’origine de l’arrivée de Jean-Michel Aulas à la tête du club Lyonnais avec le succès que l’on sait. Pour Nanard, il fallut passer à autre chose.

Ensuite, depuis 1993, l’OM ne put reconquérir qu’un seul titre de champion, mais bon, on va s’en contenter, avec trois coupes de la Ligue dont la dernière face aux Lyonnais en finale, tandis que Lyon caracolait au sommet de la Ligue 1 de 2002 à 2008.

lyonom4

On se souvient aussi du 5 à 5 de 2009 qui a démontré que lorsqu’on lâche les chevaux, le football peut atteindre des sommets.

Comme en 1991, il y a plus de vingt ans, pour la première de Goethals dit Raymond la science, JPP et Waddle atomisèrent les hommes de Domenech (et oui, il était là, l’autre Raymond) par 7 buts à 0.

L’époque où Jean-Michel Aulas se contentait d’apprendre.

Tapie Aulas

Tapie Aulas

Comments are closed.