Le Parler Marseillais au Vélodrome

Au Vélodrome, on parle Le Marseillais

Dard, Pironti, Scotti et Henri Léonetti, la partie de cartes
La Belote Coinchée, le jeu de cartes des Olympiens

La coinche, aussi appelée belote coinchée, est une variante de la belote, voisine de la belote bridgée ou de la belote contrée.

Les règles du jeu sont les mêmes, seules la distribution des cartes et la détermination de l’atout changent.

 

Arapède nom local de la patelle, coquillage collé aux rochers ; par dérivation, personnage dont on ne peut pas se débarrasser
ballon « football » Aller à l’OM
Bisquer « râler », « rouspéter » biscar
Bordille « ordure », au sens propre comme au figuré
cacou jeune voyou
Cafoutche placard ou pièce en désordre
cagnard lieu fortement exposé au soleil, chaleur étouffante canhard
caguer « déféquer » ; se caguer : « avoir peur » (familier) ; cagade : grosse bêtise (familier)
capèu chapeau
chaler transporter quelqu’un avec soi sur sa bicyclette ou sa moto se chala : se paresser
chichi-frègi sorte de beignet de forme oblongue vendu exclusivement à l’Estaque littéralement : « (petit) oiseau frit »
chapacan « bon à rien » du piémontais ciapa can, « attrape-chien »14
dégun personne (nul individu), rien
de longue « tout le temps»
encaper réussir, atteindre un but encapar
engatser (s’) s’énerver
ensuquer endormir, assommer ensucar : « assommer »
emboucaner « escroquer », « abuser », « tromper » emboucaner : « s’obscurcir »
empéguer « mêler à une affaire », « verbaliser », « attraper »
esque vers servant d’appât de pêche esca
estanquer escroquer
estrasse « torchon », au sens propre comme au figuré
fada « fou » fadatz : « fou, niais »
fatche « face », devenu exclamation de surprise, parfois complétée en « fatche de con !
favouille « petit crabe »
gabian goëland leucophée
galéjer exagérer en racontant quelque chose
gànchou crochet dont se servaient autrefois les portefaix et utilisés aujourd’hui par les dockers pour saisir les cartons agantar : « attraper » 12
gari petit enfant garri, (« rat »)
goï « boiteux » (rien à voir avec le terme hébraïque homophone) gòi, gòia
marroner « râler »
mèfi « attention »
minot enfant, gamin Minot de l’OM qui ont sauvé le club en 1981
pèguer « coller » pegar)
pescadou « pêcheur » ; pesquer : « pêcher », « attraper »
peuchère expression utilisée pour marquer la compassion, la pitié pecaire : « pécheur »
piade, piadon « bernard-l’hermite » ; une piade est aussi une trace de pas peada, peadon, « trace de pas »
pièce « serpillère » pèça
pile « évier » pila
pistou mélange de basilic et d’huile d’olive, se dit en italien pesto du bas latin pistare « broyer, fouler »
pitchoun « petit enfant » pichon : « petit »
piter « mordre à l’hameçon » (y compris sens figuré) ; par dérivation, manger par petites doses pitar
qu’es éco ? « qu’est-ce que c’est ? »
roucaou « poisson de roche » ; désigne également par rapprochement homophonique une personne aux cheveux roux rocau
rouste « volée de coups », « défaite importante » rosta : « raclée »
santibèli synonyme de santon, terme issu lui du provençal, et qui par extension désigne une personne peu alerte
scoumougne « malédiction », malchance du napolitain scomunica, « excommunication »
testard têtu, entêté de teste : tête
zou « en avant » (« Allez zou ! »), équivalent du français « hop »