La Coupe de France 69 à l’OM, et Marcel Leclerc dans le Vieux port

La Coupe de France 69 à l’OM, et Marcel Leclerc dans le Vieux port

Pouvait-on être insensible à la joie débordante des milliers de supporters marseillais envahissant en masse le terrain au coup de sifflet final .
La pluie les inondait mais de toucher les joueurs, de fouler la pelouse, de se congratuler, cela n’allait être que du bonheur car cette Coupe de France allait  retourner sur la Canebière, pour la septième fois de son histoire.


Que du bonheur de voir la joie de Jo Bonnel, dans les vestiaires, se rasant tranquillement les moustaches tout en confiant : « C’est le plus beau jour de ma vie ».


Mais d’avoir vu la joie sur les visages n’est pas tout, car l’OM a mérité sa victoire.
Pour Bordeaux, par contre, une seule véritable occasion de but en 80 minutes.
Colombes réagit  à la 5e minute lorsque Petyt, déporté sur l’aile gauche, met dans le vent d’une feinte splendide Jules Zvunka et centre en retrait sur Burdino dont la reprise de la tête est détournée magnifiquement en corner par Jean-Paul Escale, grand bonhomme du match.
Et ce sera tout pour Bordeaux durant cette mi-temps.


Mais de son côté l’OM a fait battre le cœur de ses supporters et retenu l’attention des amateurs de football en se créant des occasions nettes.
A la 8e minute, Gueniche talonne sur Novi dont le centre-tir est manqué par Joseph…
A la 42e minute Lopez change d’aile sur Djorkaeff qui démarque encore Novi dont le centre va être mal exploité, puis à la 44e minute, enfin, habilement lancé par Novi, Djorkaeff échoue de peu.


L’OM va dominer après le repos, et Roger Magnusson va commencer son festival de dribbles sur l’aile droite.

Mais il faut attendre les dix dernières minutes pour faire la différence.


Arrive alors la 80e minute, sur l’aile droite, Magnusson dédouble avec Lopez et  le Suédois obtient un corner.
Le corner est tiré, repoussé par Montès… sur Novi, aux 20 mètres, dont le tir violent est dévié par Joseph (involontairement?)  hors de portée du gardien bordelais.


C’est l’enthousiasme pour les supporters Marseillais, et encore plus quand huit minutes plus tard, une balle longue de Hodoul lobe tout le monde et aboutit dans les pieds de Bonnel, flanqué de Joseph.
Face à Péri, et à deux contre un les Marseillais s’avancent , Bonnel tire sur le poteau mais, dans un angle presque impossible, le populaire Zè va marquer le second but.


La défaite bordelaise est consommée.
La fête à Colombes, puis à Marseille pour le retour des vainqueurs, il ne restera plus qu’à Marcel Leclerc de plonger dans le Vieux-Port comme il l’avait promis!

18 Mai 1969 Stade de Colombes ,
l’OM bat Bordeaux 2 à 0 (0 – 0)

Arbitre Mr Machin, 39936 Spectateurs
Buts Novi (80eme), Joseph (88eme)
OM Escale – Lopez, Zvunka, Hodoul, Djorkaeff – Novi, Bonnel, Destrumelle – Magnusson, Joseph, Gueniche –
Bordeaux – Montes – Papin, Baudet, Peri, Chorda – Calleja, Simon, Burdino -Petyt, Ruiter puis Couecou (66eme), Wojciak –