Johan Cruyff, mort d’un géant

L’un des plus grands joueurs de football de l’histoire, Johan Cruyff, est mort à l’âge de 68 ans le 24 Mars 2016.

Le meneur de jeu néerlandais avait remporté trois Ballons d’Or (1971, 73, 74).

Finaliste du Mondial-1974, il a incarné le « football total » pratiqué par l’Ajax d’Amsterdam (1964-73) aux Pays-Bas. Grand fumeur, il est décédé des suites d’un cancer des poumons, le 24 mars à Barcelone.

Il était important de saluer sa mémoire par cet article du Miroir du Football d’Avril 1967.
Johan Cruyff allait avoir 20 ans
Et là, on parlait de la Naissance d’un Géant!

Amsterdam. Dans un pays comme la Hollande, où l’engagement physique a toujours été prôné, il a toujours existé d’excellents footballeurs.
En France, nous eûmes droit à quelques échantillons remarquables à une époque où le footballeur hollandais était très prisé. Il y eut même, le 12 mars 1953, un match Hollandais de France, contre l’équipe de France, qui revint aux étrangers (2-1).
Cette équipe avait la composition suivante :
dans les buts De Munck (Cologne) l’exception : arrières : Vreken (Nantes), Van der Hart (lille), Devroedt (Rouen); demis : Schaap (R.C.P.), De Kubber (Bordeaux); avants : Appel (Reims), Rijvers (Saint-Étienne), Van Geen (Nantes), Timmermans (Nimes), De Harder (Bordeaux).
Si Appel, le battant et buteur de Reims, représentait la tradition de l’engagement physique, Van der Hart était un arrière central qui s’efforçait de construire.
Mais la fine fleur batave, les tulipes pourrait-on dire, s’appelaient Kees Rijvers et Berthus De Harder.
Deux remarquables techniciens, pleins de finesse. On se sou-vient des dribbles et des ouvertures de Rijvers, mais les débordements du chauve De Harder restent des chefs-d’œuvre.
Sur le côté gauche, ce que Stanley Matthews fit sur le côté droit avec beaucoup plus de spectateurs et de publicité. Il y eut aussi Wilkes, dont la carrière dans le calcio, à l’internazionale de Milan, fut extrêmement brillante.

A Ajax, où tous les joueurs ont eu l’honneur de la sélection nationale, à l’exception du gardien Bals, capitaine de l’équipe, il existe un certain johan Cruyff (2 sélections) qui aura vingt ans le 20 avril. Cruyff a fait toutes ses classes à l’Ajax dont il est titulaire depuis deux saisons, depuis l’arrivée de l’entraîneur Michels.
Cette saison, il a encore progressé et au poste d’avant-centre il a marqué 28 buts en 26 matches sur les 98 réussis.
Ainsi que les photos que nous présentons dans cette page le montrent, il ressemble à Dogliani, dont il possède la morphologie et le style.
Il a la même minceur, la même allure, la même virtuosité en mouvement. Cette souplesse de liane, mais avec une foulée plus courte au démarrage, qui rend celui-ci fulgurant, même à partir d’une position arrêtée.
Il faut l’avoir vu s’engager au sprint au cœur de la défense de Dukla, la balle collée ou pied, évitant les obstacles, à la manière d’un skieur entre les portes d’un slalom, avec cette difficulté supplémentaire que ce ne sont pas des adversaires passifs et qu’il faut garder le contrôle du ballon. Dans ce domaine de l’esquive, Cruyff rappelle Mazzola qui sait merveilleusement éviter les coups, au point que l’expression – avoir des yeux derrière la tête – prend tout son sens avec ces maîtres du genre. Cruyff offre un registre complet.


Non seulement il est adroit des deux pieds, y compris dans le domaine de la volée, mais il sait frapper de la tête avec détermination. Une tète fine, dont les cheveux plaqués accentuent l’ovale. Une tête d’adolescent. Ce qui n’empêche pas Cruyff de faire preuve de beaucoup d’autorité. N’allait-il pas à Prague conseiller son capitaine, le gardien Bals, au sujet du penalty que Strunc allait tirer et réussir malgré un plongeon effectué du bon côté.
Il est certain que le football hollandais possède un des meilleurs joueurs européens actuels. Pour combien de temps ? Ajax, avec sa moyenne de 22 000 spectateurs, ne pourra pas résister aux millions du calcio. Si Herrera voit jouer Cruyff, nous doutons qu’Ajax puisse conserver son avant-centre. L’élimination par Dukla lui évitera de rencontrer l’inter et sans doute de révéler Cruyff à l’entraîneur des vainqueurs du Real.
Après Sandrino Mazzola, l’apparition de Cruyff, sur le plan européen, venant après celle de Capellini (Inter), de Takacs (de Vojvodina, à Rennes), démontre qu’avec le renforcement des défenses, les attaquants ont changé de format et que le bulldozer tend à disparaître des avant-postes au profit de gabarits plus légers (Mazzola, Cruyff) ou plus ramassés, mais très prompts, très vifs (Capeilini, Takacs). Ce n’est pas un hasard si Facchetti, en dépit de ses belles qualités physiques et techniques, a échoué au poste d’avant-centre de l’Inter. Les partisans des géants dans le football devront réviser leur orientation. Même dans les qualités physiques, la finesse prend la place de la force.
Dans ces conditions, il est obligatoire que le jeu suive le chemin tracé par les hommes.