Dimanche Lorient – OM, un peu d’Histoire

Après l’élimination contre Feyenoord, l’OM doit réagir pour consolider sa deuxième place.

Et c’est à Lorient, l’occasion de parler de Christian Gourcuff qui a construit ce club pour le faire évoluer au plus haut niveau.
Tout en réalisant des miracles et en voyant partir ses meilleurs éléments chaque saison.
En 1982, il signe comme entraîneur-joueur, à seulement vingt-sept ans, au FC Lorient, qui vient d’accéder à la division d’honneur. Lors de sa prise de fonction, Christian Gourcuff expose son projet « Le FCL s’efforcera toujours de soigner la manière par respect des joueurs, du public et du football, à l’extérieur comme à domicile. C’est la seule façon de progresser.».
Il partira une première fois en 1986, reviendra de 1991 à 2001 puis de 2003 à 2014…
Il aura fait évoluer les Merlus de la DH à la Ligue 1.
Un sacré bail de presque 30 ans.


Avant de quitter le club de son cœur, Christian Gourcuff parlait de ses motivations
« Bien sûr que j’aimerais que mon équipe marque un peu plus de buts, soit plus efficace. Mais à défaut d’avoir une équipe capable de marquer beaucoup de buts, j’ai le plaisir de travailler tous les jours avec des hommes qui adhèrent à mes idées. C’est aussi ce qui me fait avancer et me permet de trouver la motivation. Je suis bien à Lorient. Ici, je pense pouvoir bénéficier d’une certaine sécurité par rapport à mon travail, aux idées que je défends. J’ai la passion du jeu, tout simplement »
Il quitte le club en Ligue 1 sur une huitième place en championnat, laissant l’équipe à son adjoint, Sylvain Ripoll.
Christian a fait comme il a pu, avec un renouvellement perpétuel de joueurs révélés dans son équipe, qui partent dans les clubs plus huppés, remplacés par de jeunes espoirs ou des pensionnaires de Ligue 2 et de National.
Par exemple, Abriel, Koné, Morel, Amalfitano, Gignac, André Ayew, Romao, Lemina et j’en passe, qui sont venus à l’OM.
Mais aussi Koscielny, Gameiro, Jallet, Ciani, la liste est longue et non exhaustive et renouvelable d’année en année.

Lorient fut aussi le club de Mattéo Guendouzi
Formé au Paris Saint-Germain, Guendouzi rejoint le FC Lorient pour y terminer son apprentissage. Il connaît ses premiers matchs professionnels lors de la saison 2016-2017 de Ligue 1, qui voit le FCL être relégué. Révélation de la Ligue 2 2017-2018, il quitte la Bretagne en fin de contrat pour rejoindre Arsenal.

Pour revenir aux chocs contre l’OM, on notera que la première rencontre eut lieu le 30 septembre 1995, les deux équipes évoluant en D2.
Un nul 1 à 1 avec des buts de Asuar pour l’OM et Kerihuel pour Lorient.
L’OM montera cette saison là, après la descente pour raison administrative en 1994.

Dans l’histoire des chocs entre les deux clubs, on notera surtout une rencontre qui tua les illusions de l’OM de Marcelo Bielsa, alors que son équipe joua pour le titre pendant près de 30 journées.


Avec sa victoire 4 à 0 face à Lens, l’OM était revenu à deux points du PSG avant le clasico, mais la défaite contre les Parisiens plus deux autres contre-performances faisaient de la réception de Lorient au Vélodrome la dernière chance de rester dans le coup.
Hélas, les Bretons nous enlevaient toutes nos illusions avec une victoire 5 à 3 le 24 Avril 2015.
Devant 55180 spectateurs, et avec les frères Ayew dans chaque camp, André pour l’OM, Jordan pour Lorient, ce fut une avalanche de buts qui hélas ne nous fut pas favorable.
L’OM mené 0 à 2 avait réussi à égaliser à 3 à 3, mais Jordan Ayew et Autret nous crucifièrent dans les dix dernières minutes.
L’OM avait la composition suivante: Mandanda (cap) – Dja Djédjé (Romao, 29’), Nkoulou, Morel, A. Ayew – Lemina (Batshuayi, 70’), Imbula – Alessandrini, Payet, Thauvin (Ocampos, 45’) – Gignac
Ce fut un match complètement Loco!
Marcelo Bielsa avait tout tenté, mais les insuffisances techniques avaient fait le reste.
L’OM finira quand même quatrième en fin de saison.