OM Chroniques

L'OM au passé et au présent

PSG au dessus du lot
Le spectacle est assuré par le PSG, avec le trio M’Bappé, Cavani, Neymar qui développent un football très enlevé techniquement.
Bon c’est vrai qu’avec plus de 400 millions d’Euros, ne pas survoler la Ligue 1 aurait été une belle anomalie.

Et Di Maria, Pastore ou Draxler qui feraient les beaux jours des autres clubs Français font banquette.

Deux nuls (Montpellier OM), une défaite (Strasbourg) et que des victoires.

Faudra juste confirmer en Ligue des Champions contre le Real du Marseillais Zidane

Trois pour deux places
Pour les places d’honneur, Lyon, l’OM ou Monaco vont lutter pour aller en Champion’s League, mais un restera sur le carreau.
L’OM qui aurait pu battre les Parisiens sans un but de Cavani dans les arrêts de jeu, a trois points de retard et a perdu contre ses deux adversaires qui viendront au Vélodrome.
Faudra pas gâcher.
Lyon n’a pas eu une très grande maîtrise technique malgré un super Fékir et la révélation, le jeune Aouar, un milieu de terrain surdoué dont on reparlera.
Monaco a du digérer les départs de Mendy, Silva, M’Bappé, Dirar, Bakayoko et les grimaces de Lemar et Fabinho qui ne voulaient pas rester.
ça va un peu mieux, et l’OM devra se rappeler du 1 – 6 à Louis II qui lui fit tant de mal.

L’OM


L’OM lui est très combatif, avec des productions de qualité même avec la défaite comme contre Lyon, et avec un énorme Luis Gustavo, la perle rare, mais avec certains handicaps comme Mitroglou, particulièrement inefficace et hors de forme.

Quatrième de Ligue 1 au terme de la phase aller, et également qualifiée pour les 16es de finale de l’Europa League (contre Braga), l’équipe de Rudi Garcia reste dans la course pour atteindre son objectif, le podium.

Un autre joueur avec Luiz Gustavo fait l’unanimité, il s’agit de Florian Thauvin, beaucoup moins brouillon que les saisons précédentes, auteur de 9 buts et de 9 passes décisives.
Appelé en équipe de France,à 24 ans, il est l’attaquant le plus dangereux, il lui reste à être plus régulier comme Luiz Gustavo, véritable métronome de l’équipe.

Pour le reste des équipes, c’est du défensif à tout va
A l’exception de Nice, Troyes, Strasbourg ou Dijon, toutes les équipes ont une priorité : ne pas prendre de buts.
Et avec çà, on peut dire qu’on s’emm… un peu.
Marcelo Bielsa, Oscar Garcia, Christian Gourcuff ont fait leurs valises, de son plein gré (Garcia), mis sur la touche (Bielsa Gourcuff), bref ceux qui incarnaient un football plutôt offensif ont disparu des radars.

On ne peut pas dire que Lille, Saint-Etienne et Rennes ont évolué vers un football plus chatoyant, on peut même dire le contraire.

Gourvenec qui a réussi à Guingamp semble sans solution à Bordeaux, alors que le ultra défensif Ranieri est devenu avec Nantes le Champion du 1 – 0.
A part les quatre premiers, tu ne rigoles pas toujours en voyant une rencontre de Ligue 1.
Matchs confus, jeu décousu, niveau technique faible.

Avec des décisions arbitrales discutées, ça dérape.
Ruffier a été expulsé pour avoir parlé à l’oreille d’un juge de touche et le président Roland Romeyer, au bord de l’apoplexie, a été empêché de rentrer sur le terrain par Sablé, son entraîneur.
Dehors, baston entre supporters et force de l’ordre : huit blessés.

Les verts d’ailleur sont au fond du trou!

On pourrait en tout cas espérer mieux.

On souhaite surtout en 2018 vibrer au Vélodrome avec les réceptions de Lyon et Monaco, et qu’on arrivera à accrocher la deuxième place.

En tapant Nantes 1 à 0 et en allant au Parc sans complexe!

Categories: Actualités à la Une

Comments are closed.