OM Chroniques

L'OM au passé et au présent

L’OM joue à La Beaujoire contre le FC Nantes ce samedi après une victoire sur Dijon qui s’est dessinée en deuxième mi-temps.

Un deuxième succès mettrait les Olympiens en confiance dans cette saison où on attend beaucoup.
Samedi, on restera dans les chocs de l’Ouest avec ce coup-ci les Nantais, avant les Rennais et les Guingampais.
Le FC Nantes est connu pour avoir développé, avec José Arribas et ses disciples Jean-Claude Suaudeau et Reynald Denoueix, un style de jeu baptisé « à la nantaise ».
Champions de France en 1965, 1966, 1973, 1977, 1980, 1983, 1995 et 2001 avec trois coupes de France (1979, 1999 et 2000).
Un superbe palmarès pour un club qui végéta jusqu’en 1963 en Division 2.
Avec des joueurs de talent comme Jacky Simon, Philippe Gondet, Henri Michel, Maxime Bossis, José Touré ou encore Japhet N’Doram.
Un jeu vif et technique fondé sur le mouvement collectif et la rapidité d’exécution, avec une volonté offensive permanente s’appuyant sur une défense de zone.
Ce furent les équipes du milieu des années 1960, de 1983 ou encore de 1995 qui se sont particulièrement mises en évidence, même s’il faut aussi louer le travail et le palmarès de Jean Vincent de 1977 à 1980.
Le FCN est également réputé pour son centre de formation, « La Jonelière », dont sont issus de nombreux internationaux français tels les champions du monde Didier Deschamps, Marcel Desailly, Christian Karembeu, ou encore Mickaël Landreau.
Avec une cinquantaine de saisons en Division 1 de 1963 à aujourd’hui, et cinq années de disettes en Ligue 2 dans les années 2000.
L’OM rencontra la première fois les Nantais en 1959 lors de la première descente en Division 2 des Marseillais avec une défaite 4 à 2 à Marcel Saupin.

60nantesom
Les deux équipes se croisèrent en 1963, l’OM descendant, et Nantes montant pour la première fois en Division 1, et il fallut attendre 1966 pour revoir une rencontre entre les deux équipes en Première Division.
Avec l’OM, il y eut de superbes matches.
On se rappelle la Coupe de France 1975 avec Jaïr et Paulo César dansant la samba pour un 4 à 1 spectaculaire.
voir le détail du match

75omnantester
Les deux fantastiques Brésiliens ont joué ce jour là aux Nantais un air de samba dont les partenaires de Michel se souviendront encore longtemps.
Voyons ce que disait le Miroir du Football de l’époque:
« Rarement un spectacle aussi fascinant nous aura été proposé.
Tout ce qu’ont entrepris les deux compères méritait qu’on s’y attardât longuement.Mais contentons-nous d’affirmer que leur souplesse, leur coup de reins, leurs coups de pattes de félins, leur technique à l’état pur, leurs improvisations tout à fait sud-américaines, leurs astuces, voire leur roublardise n’ont pas leur pendant en France! »
Et comment ne pas revenir sur ce quart de finale de Coupe de France au Vélodrome en 1979.

A la Nantaise

A la Nantaise

Battus 2 à 0 à l’aller, menés 2 à 0 au retour, les Olympiens marquèrent quatre buts et manquèrent celui de la qualification par Didier Six après une partie qui fit vibrer le public Marseillais.
Dans l’affaire, bien qu’éliminé, l’OM de Jules Zvunka signa un pacte avec le public à faire pâlir d’envie tous les clubs de l’hexagone.

79omnantes3
voir le détail du match
Plus tard, Bernard Tapie se souvint qu’un an après son arrivée, les Olympiens prirent un sévère 5 à 0 à La Beaujoire en 1988, Didier Deschamps y allant de son but,avant de signer à Marseille
Il arrivera à l’OM lors de la saison 1989/1990, suivi deux ans plus tard de Marcel Desailly, pour enrichir la légende Marseillaise.
Comme quoi, les Nantais ont eux aussi participé à la gloire de l’OM.

Comments are closed.