Angers – OM Mardi 19h

La Douceur Angevine n’a pas toujours été vraie pour l’OM.

Le SCO d’Angers a été fondé en 1919.

Il a remporté à deux reprises le championnat de Division 2 (en 1969, 1976) et a disputé par 23 saisons en Division 1.
Finaliste de la Coupe de France en 1957 (défaite 3-6 contre le Toulouse FC), ses premières rencontres avec l’OM correspondent à sa première montée en Première Division en 1956 (Deuxième derrière Rennes).


Présidé par Saïd Chabane depuis 2011 l’équipe angevine est allée jusqu’aux demi-finales de la coupe de France battue par le PSG 1 à 3.
Le SCO récidive en 2013-2014 battu par Rennes (3-2).

Après 21 ans d’absence dans l’élite du football français, le SCO d’Angers est revenu en Ligue 1 pour la saison 2015-2016.

Avec Stéphane Moulin, les Angevins ont réalisé des superbes saisons en Ligue 1, déjouant les pronostics qui les voyaient descendre rapidement.

Et cette année,  le SCO est au première place

Bravo à eux!
Avant la montée du SCO, le premier OM – Angers eut lieu en 1948, année du titre de Champion de l’OM, mais éliminé de la Coupe de France par le SCO alors en D2 et après deux matches (3 – 3, 2 – 3)

En 1956, pour la première rencontre en D1, les Olympiens menèrent au score à deux reprises mais furent rejoints sur un 2 à 2 qui annonçait des matches pas si faciles dans la douceur angevine.

En 1969, le SCO descendit en D2 mais avec une attaque canon remonta immédiatement et joua contre l’OM les demi-finales aller et retour.

Jo Bonnel assura la qualification à la dernière minute au match retour 2 à 1 dans un Vélodrome en folie.
Dans cette période, le SCO était une magnifique équipe avec Guillou, Poli, Dogliani, Dubaêle et pratiquait un football très offensif
ci-joint l’équipe de 1969/1970
On se rappelle aussi que l’OM de Skoblar en prit 5 au Parc des Princes en Coupe de France.


Josip s’en souvient encore.
Et puis comment ne pas avoir une pensée pour Raymond Kopa qui a commencé sa carrière professionnelle à Angers et qui est décédé dans cette ville où il vécut jusqu’à 85 ans.
ci-contre en 1951 avec le SCO, troisième debout à gauche.

OM – Brest vendredi 20h45 un peu d’Histoire

OM – Brest, revivez l’histoire

 

Le Stade brestois a été fondé en 1950 à la suite de la fusion de cinq patronages locaux, dont l’Armoricaine de Brest.
Le club fait partie des meilleures équipes du CFA (championnat de France amateur), troisième échelon du football français dans les années 50.
Il intègre la deuxième division en 1970, puis découvre enfin la première division en 1979.
Son premier match se jouera au Vélodrome et l’OM l’emporte 3 – 0…mais descendra avec Brest en deuxième division à la fin de la saison.


Il connaît son apogée sportif entre 1981 et 1991, sous la présidence de François Yvinec, en disputant neuf saisons dans l’élite en dix ans.
En 1991, le club est rétrogradé avant de déposer le bilan quelques mois plus tard.Le club ne retrouve la deuxième division qu’en 2004 et la Ligue 1 en 2010.A la suite de la saison 2018-2019, le club est promu en Ligue 1 pour la première fois depuis 2010 en finissant vice-champion, juste derrière le Football Club de Metz.
L’OM bat Brest 3 – 1 en 1990 mais Canto va se blesser gravement
Éric était alors « au sommet de son art»Cet après-midi-là, Cantona avait ouvert la marque d’un coup de tête sous les yeux d’un Beckenbauer rayonnant qui, enfin, assistait à un match digne de la réputation de son équipe.

 

Mais, juste avant la mi-temps, le milieu camerounais Racine Kane asséna un violent tacle par-derrière qui laissa Éric sur la pelouse, tordu de douleur.

Rupture des ligaments croisés du genou droit.

L’aventure Marseillaise d’Eric allait en prendre un coup, l’OM jouant quand même la finale de la Coupe d’Europe contre l’étoile rouge de Belgrade.

Il deviendra plus tard le King de Manchester, il aurait pu être le roi de l’OM.

Lire Les Cantona, Histoire de Rendez-vous manqués

Il y a exactement 34 ans, le 29 novembre 1985, l’OM bat Brest 3 – 0 au Vélodrome

Antoine Martinez marque deux buts.

Né en Espagne mais naturalisé français, Antoine Martinez fait ses débuts professionnels en France à l’AS Béziers, club de D2, de 1977, à 18 ans.

Après quatre saisons, il est recruté par les Girondins de Bordeaux avec lequel il remporte deux fois le championnat de France, en 1984 et 1985.

Il arrive à l’OM en 1985 et perd la finale de la Coupe de France contre les Girondins après avoir provoqué pourtant l’ouverture du score en obtenant un penalty transformé par Diallo.
Il rejoint l’AS Cannes deux ans après , et y reste jusqu’en 1990 et finit sa carrière à Istres

Champion de France en 1984 et 1985 avec les Girondins de Bordeaux
Finaliste de la Coupe de France en 1986 avec l’Olympique de Marseille

OM 120 ans Hors Série La Provence

L’OM est à jamais le premier club français victorieux d’une coupe d’Europe.


Mais l’OM a été aussi le premier club de province à remporter la coupe de France et à en gagner dix, le premier à la recevoir des mains du Président de la République, le premier invité à l’Assemblée Nationale, le seul à voir son buteur gagner le Soulier d’or, son capitaine élu Ballon d’Or, le premier à recruter deux champions du monde, à disputer cinq finales européennes.
En créant l’OM en décembre 1899 (naissance officialisée en janvier 1900), René Dufaure de Montmirail ne se doutait pas que La Provence sortirait un hors-série de 144 pages pour célébrer ses 120 ans.

Procurez vous le hors-série 120 ans d’OM ici

Début et fin du reportage Bein Sport, il était une fois l’OM
(Réalisation Bilal Bouazzouni Bein Sport tout droit réservé)

Il était une fois l’OM

Les Chroniques Olympiennes racontent l’histoire de l’OM à travers un regard décalé, à travers la ville de Marseille tellement exubérante, à travers le temps qui passe pour un OM toujours là.

Début et fin du reportage Bein Sport, il était une fois l’OM
(Réalisation Bilal Bouazzouni Bein Sport tout droit réservé)

Toutes les Chroniques ici